Une stagiaire à ReEvolve : Histoire d’une belle collaboration

Préambule : Genèse de cet article

La fin de stage de Laureen Lestideau approchant, je réfléchissais à mettre en avant son travail dans un petit article.

Et puis j’ai trouvé mon texte bien fade… certes dithyrambique, mais tellement vu et revu. Cela ne reflétait pas ce qu’il s’était passé. Car un stage de deux mois court et réussi, c’est plus qu’une série de termes valorisants. Ce sont aussi des échanges, des curiosités, du temps partagé… beaucoup d’échanges.

Aussi cet article est un article partagé 🙂

 

Récit du stage selon Anne-Cécile Fichet-Joubert, tutrice de stage

Aujourd’hui je souhaite partager la richesse d’une rencontre que l’on peut vivre lorsque l’on accueille un ou une stagiaire.

En plein confinement, ReEvolve Conseil a décidé d’accueillir un ou une stagiaire en communication de l’école Mediaschool Rennes.

Il y a deux mois, après quelques entretiens, j’ai choisi de prendre Laureen en stage : elle ne cochait pas exactement toutes les cases au niveau des compétences souhaitées – comme tous ses camarades d’ailleurs, car en première année d’études, on ne peut pas être un.e professionnel.le accompli.e ! Par contre, elle en cochait d’autres inattendues… une écriture et des goûts littéraires, un bac management et gestion, un anglais parfait. J’ai choisi la personne que « je sentais », qui était « différente de moi », complémentaire, et qui avait une profondeur dans son regard et son observation du monde.

Tout en étant en télétravail, la facilité avec laquelle elle a intégré le fonctionnement original de l’entreprise est désarmante… Après quelques réunions en visio, elle a travaillé en autonomie, rythmé par une réunion hebdomadaire et à d’autres réunions en fonction des besoins et de la vie du moment : quelques points téléphoniques, une rencontre avec des experts, et des rencontres avec les participants aux webinaires…

L’un des objectifs de ce stage était de trouver un nouveau visuel pour présenter les offres de ReEvovle.

ReEvolve Conseil est une petite et jeune entreprise qui a dû s’adapter comme tout le monde du jour au lendemain au confinement : site web, cycle de webinaires, et changement dans les d’offres, dans les organisations etc… tout changeait tout le temps. Imaginez les capacités nécessaires d’absorption d’information et d’adaptation, avec des contraintes à (très) courts termes ou encore d’autres à longs termes. Laureen a pris les choses comme elles venaient, et s’est adaptée en un temps record.

Elle a eu aussi cette écoute des petites modifications, de ces petits trucs qui dépassent ou pas parfaitement alignés selon les yeux et goûts de chacun. Nous avons ri en groupe sur les choix de couleurs des un.e.s et des autres. Elle a su me dire avec délicatesse lorsque son avis de professionnelle entrait en contradiction avec mon premier avis.

Au final, son travail a été à la hauteur de son intelligence et de sa créativité : vous trouverez ici un exemple de son travail. Elle a su allier une autre touche de modernité à notre charte graphique.

Son affiche pour le cycle de webinaires nous a également tout de suite apporté une communication plus efficace et qualitative.

Tout au long du stage, elle a fait preuve d’une belle curiosité en ce qui concerne les activités de l’entreprise, acceptant avec plaisir de participer à nos réunions… elle sait l’importance de ces échanges internes et informels dans la compréhension de ce qu’est une entreprise. Aussi, pris dans nos brainstormings, on entendait ponctuellement une petite voix rajouter ce petit quelque chose, toujours pertinent, qui nous a tous enrichit.

Quand je lui demande « Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? », elle répond qu’elle veut apprendre, continuer à se former, et elle sait dans quelle grande direction elle souhaite aller.

Laureen a 19 ans et fait preuve d’une maturité rare.

Elle entre en 2ème année, elle cherche un stage de 3 mois.

Elle a un énorme potentiel, ne la ratez pas !

 

Récit du stage selon Laureen Lestideau

Il y a de ça plusieurs semaines, je me suis retrouvée confrontée (comme bon nombre d’étudiants) à une recherche de stage quelque peu originale. En effet, la situation mondiale inédite ayant complexifié l’exercice, j’ai dans un premier temps commencé à paniquer. Puis passé la surprise il a fallu rapidement faire face au changement. C’est alors que je suis tombée sur l’annonce postée sur le site tous.prometeurs.fr par ReEvolve Conseil. Après l’avoir lue en détail, j’ai immédiatement décidé de postuler par mail, ce qui a donné suite à un rendez-vous par visioconférence avec Anne-Cécile Fichet-Joubert, fondatrice de ReEvolve Conseil.

Lors de cet entretien elle a directement su me mettre à l’aise de par son côté très chaleureux mais surtout très humain. Le contact est vite passé et j’ai donc été plus qu’heureuse de recevoir un e-mail de sa part quelques heures plus tard m’annonçant que j’ai été choisie comme stagiaire.

Je dois avouer que j’ai eu quelques appréhensions au début, notamment lié à des compétences recherchées par Anne-Cécile que je ne possédais pas encore. Mais elle a su être patiente, et me décrire avec exactitude ce qu’elle attendait de moi. Et grâce à sa bienveillance j’ai su prendre confiance en moi mais en surtout en mon travail, ce qui m’a permis de m’épanouir dans mes tâches. Son perfectionnisme et son sens du détail m’ont poussé à aller chercher encore plus loin et travailler encore plus dans le détail.

Mais ReEvolve Conseil ce n’est pas qu’une seule personne mais bien un collectif. Dans ce contexte, j’ai pu faire la connaissance de professionnels surprenants mais surtout qui ont tous fait preuve de générosité à mon égard dans le partage d’information mais également de leur savoir-faire. Les quelques moments passés à leurs côtés m’ont beaucoup enrichie et c’est pourquoi je les remercie tous de leur accueil mais aussi de leur générosité.

Durant ces deux mois de stage, j’ai énormément appris. Que ce soit sur le monde du travail, sur différentes façons de penser qui peuvent diverger des miennes, ou encore sur moi-même … Et c’est pourquoi je ne remercierai jamais assez Anne-Cécile de m’avoir donné ma chance et d’avoir fait preuve d’autant de bienveillance envers moi.

 

L’avis des autres membres du collectif

Laureen est toujours positive et enthousiaste pour apprendre de nouvelles choses et rencontrer de nouvelles personnes.  Cette jeune énergie est appréciable pour avancer dans les projets. Merci pour sa présence !

 

Conclusion

Cet article est également un appel à considérer et à (re)considérer les stagiaires qui travaillent pour nous souvent gratuitement – ou presque.

Je lis et entends parfois : « un peu trop prendre en compte la dimension humaine serait une vision gentillette-bisounours ». Et pourtant, c’est d’un pragmatisme absolu : Comment organiser une entreprise, une administration remplie d’humains sans prendre en compte leur nature profondément irrationnelle ? C’est très concret et très pragmatique.

Alors mettons la valeur de l’humain en avant !

Comment ? Par exemple avec ce genre d’article.

Et cet article c’est aussi un cadeau pour elle et pour moi. Un dernier espace partagé. 🙂

Etre heureux au travail, c’est aussi être heureux du travail fourni, de ces moments d’échanges… pour cela il faut savoir les voir et les reconnaître.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.